Samsung décide de ne plus produire de smartphones en Chine

Samsung ne produira plus de smartphones en Chine. La firme sud-coréenne avait déjà commencé à prendre ses distances en délocalisant une partie de sa production en Inde et au Vietnam.

En difficulté depuis quelques années en Chine, Samsung a décidé de prendre ses distances avec l’ancien empire du Milieu. Le premier fabricant mondial de smartphones a ainsi annoncé cette semaine l’arrêt de la production de téléphones intelligents en Chine, rapporte Reuters. La firme sud-coréenne avait déjà réduit ses activités dans le pays en fermant un site l’an dernier et réduit l’activité de sa dernière unité en juin 2019. Située à Huizhou, dans le sud du pays, cette usine de production sera donc la dernière à fermer ses portes.

Samsung Galaxy Fold

© Capture d’écran (Samsung)

La décision de Samsung était attendue puisque le fabricant avait le regard tourné hors de Chine depuis quelques années déjà. Le groupe avait progressivement augmenté sa production dans des pays à faibles coûts, comme le Vietnam ou l’Inde, rappelle l’agence. En juillet 2018, le numéro un du marché avait annoncé l’ouverture de la plus grande usine de smartphones au monde en Inde. Ce site pourra produire 120 millions d’appareils par an d’ici 2020 et doit aider le géant sud-coréen à affronter plus efficacement la concurrence. Cette dernière est en effet responsable de ses difficultés en Chine.

La part de marché de Samsung en Chine a fondu ces dernières années, passant de 15 % environ à la mi-2019 à 1 % au premier trimestre 2019. À l’inverse, les fabricants locaux comme Huawei, Oppo ou Xiaomi ont fortement progressé dans cette région en proposant des modèles plus abordables. En réponse, Samsung a d’ailleurs décidé de muscler sa gamme Galaxy A.

À lire également   Google va préinstaller YouTube Music sur les smartphones Android

Samsung n’est pas le seul à quitter la Chine

La marque coréenne, qui a récemment relancé son Galaxy Fold, n’est pas la seule à abandonner le marché chinois. Sony avait annoncé en mars le transfert de sa production en Thaïlande, précisant en juin qu’elle souhaitait se concentrer uniquement sur quatre marchés pour ses Xperia. Le géant japonais avait évoqué l’augmentation du coût du travail en Chine et du ralentissement économique. La guerre commerciale sino-américaine fait également réfléchir les constructeurs américains, à commencer par Google. Des rumeurs indiquaient fin août que le géant de Mountain View était prêt à délocaliser la production des smartphones Pixel de la Chine vers le Vietnam. En revanche, Apple continue de donner la priorité à la Chine et a même décidé d’y fabriquer ses nouveaux Mac Pro.

Thomas Estimbre

Thomas Estimbre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *