Les Huawei Mate 30 seraient privés des applications et services Google

Les prochains smartphones phares de Huawei, les Mate 30 et Mate 30 Pro, devraient être privés de l’Android de Google et des services du géant américain. Un nouveau coup dur pour la marque chinoise.

C’est un nouveau coup dur qui se profile pour Huawei. Au cœur de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le numéro deux mondial du marché du smartphone vit depuis plusieurs mois au rythme des décisions de Washington. Bousculée, la marque chinoise s’efforce de maintenir le cap et prévoit de lancer de nouveaux smartphones même si elle risque de ne pas être en mesure de proposer le système d’exploitation Android de Google ni les applications ou services du géant américain, annonce Reuters.

Huawei Logo

© Huawei

Un porte-parole de Google a en effet indiqué à l’agence de presse que la gamme Mate 30 ne pourrait pas être commercialisée avec la version sous licence d’Android, information confirmée par la firme à The Verge. Le site américain assure que les Mate 30 et Mate 30 Pro devront faire l’impasse sur les applications et services de Google, et ce même si le géant chinois s’est récemment vu accorder un sursis temporaire par le gouvernement américain. Toutefois, ce dernier ne s’applique pas aux nouveaux appareils de la marque tels que les Mate 30, explique un porte-parole de la firme de Mountain View.

Quel recours pour Huawei ?

Cette décision ne si signifie pas que les futurs modèles haut de gamme de Huawei seront privés d’Android. Comme nous l’expliquions en juin, la marque peut toujours s’orienter vers l’Android Open Source Project (AOSP), la version open-source de l’OS mobile. Toutefois, l’absence des applications Google comme Maps, Gmail, YouTube et surtout du Play Store seraient un nouveau coup dur pour Huawei. Les services du géant américain et son magasin d’applications sont incontournables et intimement liés au succès d’Android.

À lire également   Comment faire une capture d’écran sur N6

Huawei a toujours indiqué vouloir donner la priorité à Android et Google, même si la firme a récemment dévoilé HarmonyOS. Ce système d’exploitation peut être installé sur de nombreux appareils, dont les mobiles, mais il est peu probable de le voir débarquer sur les appareils de la marque à court terme. À quelques jours de la présentation de la série Mate 30, la confusion règne autour du sort de Huawei et ses partenaires commerciaux. Reuters indique que le département américain du Commerce a reçu plus de 130 demandes d’autorisations de vente de produits américains à Huawei, mais qu’aucune n’avait été acceptée.

Les prochains smartphones de Huawei, les Mate 30 et Mate 30 Pro, devraient être dévoilés le 18 septembre prochain à Munich. Pour rappel, ils seront équipés du Kirin 990 dont la présentation est prévue pour le 6 septembre.

Thomas Estimbre

Thomas Estimbre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *