Huawei Ark OS : premier aperçu de l’alternative à Android

Huawei a déposé le brevet d’Ark OS, l’OS maison destiné à remplacer Android. Les schémas fournis par le constructeur nous offrent un premier aperçu de l’interface du système d’exploitation. Découvrez les captures d’écran ci-dessous. 

Le 24 mai 2019, soit quelques jours après le décret de Donald Trump, Huawei a déposé la marque Ark OS auprès de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle. Il s’agirait du nom définitif de l’alternative à Android développée par le constructeur chinois. Pour le moment, Huawei n’envisage malgré tout pas de remplacer Android en Europe.

Huawei Ark OS : voici l’interface de l’OS maison alternatif à Android
Plus tôt, vers la fin du mois de mars, Huawei a aussi déposé des schémas représentant l’interface de son OS maison auprès de la DPMA (Deutsches Patent- und Markenamt), l’office allemand des brevets et des marques, rapportent nos confrères de WinFuture.

On aperçoit la boutique d’applications appelée à remplacer le Google Play Store, à savoir App Gallery. Aux dernières nouvelles, les applications Android (sauf les applications américaines si la guerre commerciale se poursuit) seront compatibles avec Ark OS. De cette façon, le fabricant proposera une transition fluide aux utilisateurs qui souhaitent switcher d’Android à son OS maison.

Les captures d’écran montrent aussi et surtout le processus d’installation d’une application anodine, comme « météo ». Au premier abord, l’interface n’est pas bien différente de ce qu’on trouve déjà sur Android ou sur iOS. Dans la liste des informations de chaque application, on trouve ainsi autorisations, mémoire ou stockage. Il y a néanmoins plusieurs différences esthétiques avec la surcouche Android EMUI de Huawei.

À lire également   EMUI 10 : premières images d’Android Q sur le Huawei P30 Pro

Comme le note WinFuture, les images mentionnent à plusieurs reprises « Android Green Alliance », un organisme chinois qui comprend notamment Huawei, Tencent ou Alibaba. L’association définit les normes de qualité et de conception des applications Android développées en Chine. On peut donc bien s’attendre à ce que Ark OS puisse faire tourner des applications d’abord pensées pour Android. L’OS maison de Huawei est-il en partie basé sur AOSP, la version open source de l’OS Google ? On vous en dit plus dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *