Android et vie privée : Google doit verser 1000 euros à chaque utilisateur selon Que Choisir

L’UFC-Que Choisir porte plainte contre Google pour atteintes à la vie privée et aux données personnelles des utilisateurs Android et violations du RGPD. Parmi les revendications de l’association : un dédommagement de 1000 euros pour les consommateurs en possession d’un appareil sous Android et avec un compte Google.

L’UFC-Que Choisir annonce ce 26 juin 2019 lancer une action de groupe contre Google devant le Tribunal de Grande Instance de Paris pour violation du Règlement Général de Protection des Données (RGPD). L’association de consommateurs estime que l’amende de 50 millions d’euros infligée à Google par la CNIL il y a quelques mois n’est pas suffisante. Pour l’instant, près de 200 personnes ont rejoint la procédure.

Google : l’UFC-Que Choisir demande une indemnisation de 1000 euros pour les utilisateurs Android

« Google continue de noyer les consommateurs dans des règles de confidentialités interminables (plus de 1000 lignes, 5700 mots, 57 renvois et 100 liens vers d’autres contenus) et à maintenir un véritable parcours du combattant pour agir sur la géolocalisation (pas moins de 6 actions sont nécessaires pour accéder aux informations sur les différentes méthodes utilisées) », dénonce L’UFC-Que Choisir.

« En matière de géolocalisation et de ciblage publicitaire, Google doit obtenir un consentement exprès de ses utilisateurs. Cela implique une action claire de leur part : cocher une case. Google a choisi de contourner cette règle fondamentale en considérant l’accord de l’utilisateur comme toujours acquis », poursuit l’institution, qui assure que les pratiques de la firme de Mountain View sont contraires aux règles du RGPD. Dans une vidéo, disponible en fin d’article, l’association explique que Google vous suit à la trace, sait où vous allez et combien de fois, quels sont les lieux où vous vous rendez le plus souvent…

À lire également   Comment personnaliser votre écran d’accueil sur Android

L’UFC-Que Choisir considère que cette violation de la vie privée des consommateurs occasionne « un préjudice moral indéniable qui doit être réparé ». Elle demande que Google « indemnise l’ensemble des consommateurs détenteurs d’un équipement Android (téléphone, tablette…) et titulaire d’un compte Google, à hauteur de 1000 euros au titre de la violation de la vie privée ». Elle exige aussi que le géant américain mette fin à l’exploitation des données personnelles « illégalement » récupérées et qu’il mette en oeuvre un système permettant d’obtenir le réel consentement des utilisateurs quant à la collecte et l’utilisation de leurs informations privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *