Android 9 Pie : les mises à jour sont plus rapides qu’avant

Il a fallu 118 jours en moyenne aux constructeurs pour mettre à jour leur principal flagship vers Android 9 Pie. Si vous trouvez cela ridicule, dites-vous que c’est bien plus rapide que pour les précédentes versions.

Samsung vient juste de mettre à jour son Galaxy Note 9 vers Android 9 Pie, cinq mois après le premier déploiement de cette version par Google. C’est long, très long même quand on compare cela avec la rapidité des mises à jour sur le principal système concurrent, iOS.

Android Pie mise à jour

Pourtant, Google multiplie les promesses à ce niveau, avec Treble notamment, mais aussi Android One. Ce changement d’architecture était censé permettre aux constructeurs de déployer les mises à jour d’Android indépendamment de leur interface et ainsi faciliter leur travail. Et malgré les apparences, cela semble avoir aidé.

118 jours en moyenne

Le site spécialisé Android Authority a relevé la vitesse de mise à jour des principaux flagships des constructeurs vers Android 9 Pie et constate qu’en moyenne, il a fallu 118 jours aux différentes marques pour déployer cette version sur leur vaisseau amiral. Notons toutefois que LG et HTC manquent toujours à l’appel, ce qui pourrait faire grimper cette moyenne s’ils tardent encore.

En 4 mois, les principaux smartphones sortis en 2018 ont donc été mis à jour, et si cela peut sembler long, il parait essentiel de relativiser en comparant ce chiffre à celui des mises à jour d’Oreo ou de Nougat. Car oui, il a fallu tout de même 192 jours en moyenne pour Android 7.0 et 170 jours à Android 8.0 pour être déployés sur la même catégorie d’appareils à leur époque. La tendance est donc à la baisse et les mises à jour arrivent de plus en plus rapidement sur les smartphones haut de gamme.

À lire également   Amazon piège ses livreurs avec de faux colis pour les dissuader de voler

Encore du chemin

Avec le temps, le travail de Google et des constructeurs semble donc payer, mais il reste un constat alarmant : en octobre dernier, Nougat était toujours la version la plus utilisée, devant Oreo et Pie. Car si les flagships de l’année sont souvent bien lotis, ce n’est pas forcément le cas pour les modèles précédents ou les smartphones d’entrée et de milieu de gamme.

C’est un point crucial que Google semble vouloir améliorer avec le temps. Il se pourrait même qu’Android Q améliore grandement ce point.

Les bons et les mauvais élèves

Notons au passage que parmi les bons élèves d’Android Pie, on peut citer Sony et OnePlus, avec respectivement 67 et 71 jours pour la première mise à jour. Arrivent ensuite Xiaomi (121 jours), Huawei (134 jours) et Samsung (140 jours). Nokia a de son côté mis 135 jours pour mettre à jour son flagship, pourtant sous Android One, et Motorola est à 157 jours, mais avec de plus en plus de délais (91 jours pour Nougat et 123 pour Oreo).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *